skip to Main Content
1984

Un groupe de jeunes « assistés sociaux », désireux de changer leur avenir tout en améliorant celui des autres défavorisés de la société, se rencontrent, réfléchissent et jettent les bases d’une première entreprise : Le Resto Pop. C’est aussi l’année de l’incorporation de l’organisme.

1985

Le premier repas est servi le 15 janvier, mais l’ouverture officielle a lieu le 1er mars.

1989

Mise en place d’un service cafétéria

1989-1990

Tahani Rached, réalisatrice à l’Office National du Film du Canada, tourne un film avec les jeunes du quartier Hochelaga-Maisonneuve qui travaillent au Resto Pop. Rires, chansons et musique sont à l’honneur «Au Chic Resto Pop» sort sur les écrans le 2 octobre 1990.

1991

Le 30 septembre, création du service de La Pop Mobile du Chic Resto Pop pour combattre la faim chez les enfants défavorisés des écoles du quartier Hochelaga Maisonneuve. En plus de servir les repas, l’équipe de la Pop Mobile assure un service d’animation et d’encadrement aux enfants desservis. La Pop Mobile est financée dans le cadre du «Plan Pagé» devenu la mesure alimentaire de la CSDM . Les repas sont fournis par le service de production du Chic Resto Pop.

1992

Création du Festival des musiques, entreprise culturelle dont l’objectif est de créer de l’emploi au niveau des métiers de la scène et de donner de la formation musicale à la population du quartier. Le Festival des musiques se détache du Chic Resto Pop et vole de ses propres ailes sous le nom de  «Faites de la musique».

1995

Le 16 juin, le Resto Pop change sa dénomination sociale et devient Le Chic Resto Pop. Dix ans déjà! Plusieurs activités sont organisées dont le lancement, le 18 octobre, du livre de témoignages intitulé «Le Chic Resto Pop». Des déjeuners-causerie (4) sont organisés pour préparer le Forum «De l’employabilité à l’emploi»  qui s’est tenu les 2 et 3 novembre. Ce forum se voulait être et a été celui des personnes exclues du marché du travail. Occasion de formation sur les causes de leur exclusion, il a été un lieu de prise de paroles qui a permis à ces personnes de suggérer elles-mêmes des solutions concrètes aux transformations du monde du travail et à l’absence d’emplois. C’est à ce moment que le Chic Resto Pop a produit une déclaration des travailleurs et travailleuses exclus, utilisée encore aujourd’hui autant à l’université qu’au gouvernement.

1996

Après avoir fêté et fait une rétrospective sur le travail gigantesque réalisé en dix ans, l’année 1996 a été abordée avec un regard sur l’avenir. Regard sur l’accroissement de la clientèle au cours des années et sur l’augmentation du nombre de travailleurs au Chic Resto Pop. Regard sur la situation des travailleurs sur le programme EXTRA et sur leur formation au travail.

1997

Mise en place d’un programme d’orientation et d’insertion socioprofessionnelle (POIS) grâce à la collaboration du Centre Travail Québec. Ce programme avait pour objectif de favoriser l’intégration des personnes au marché du travail. Ouverture officielle des Produits du Terroir, entreprise d’économie sociale née du projet amorcé en juin 1994, dont l’objectif est la création d’emplois permanents. L’équipe du Chic Resto Pop a particulièrement travaillé sur des dossiers tels que les changements au niveau des programmes sociaux, la mise en place d’un programme d’économie sociale et la réforme de l’aide sociale. Un nouveau projet appelé «Créer des liens»  est initié en collaboration avec la Pop Mobile, le Docteur Gilles Julien, pédiatre social, et son équipe.

1998

L’événement marquant a été sans aucun doute la tempête de verglas du mois de janvier. Les 8, 9 et 10 janvier, des déjeuners ont été servis en plus des repas du midi et du souper. Du 12 au 16 janvier, 1 285 dîners et 1 110 soupers ont été offerts gratuitement aux sinistrés. Le projet appelé «Créer des liens»  change de nom et devient «Assistance aux enfants en difficulté» . Cette initiative s’est concrétisée par la publication, en décembre 1998, d’un livre de témoignages d’enfants intitulé «C’est bon d’en parler»  et dont le lancement est prévu le 27 janvier 1999 au Chic Resto Pop.

1999

Le 27 janvier, une conférence de presse a lieu pour le lancement du livre intitulé «C’est bon d’en parler» . Ce livre est un recueil de témoignages de sept enfants, inscrits à l’époque au service de la Pop Mobile, qui se livrent et qui nous donnent leur vision.

2000

Début du programme collégial en collaboration avec le Cégep Marie-Victorin. Une formation en techniques de services de garde est offert à 15 participant(e)s , menant à l’obtention d’une attestation d’études collégiales . Restructuration de tous les programmes de formation au Chic Resto Pop suite aux recommandations du CAMO (Comité d’adaptation de la main-d’œuvre) avec Emploi Québec. Les programmes EXTRA étant abolis, l’organisme débute, avec sa nouvelle structure deux programmes PPE (Projets de préparation en emploi) en partenariat avec Emploi Québec. Trois métiers en restauration et un métier en éducation à l’enfance sont conçus, en plus de la formation collégiale. Un projet de formation comme aide-éducatrice est mis sur pied, en collaboration avec le secteur de la pop mobile du Chic Resto Pop.

2001

Début des formations en restauration en collaboration avec Emploi Québec. Les trois formations en restauration sont les suivantes : aide-cuisinier, commis à la réception-expédition et préposé au service à la clientèle. Tous les employés qui transmettent leur savoir du métier sont formés comme compagnons (12 compagnons au total) et le modèle compagnon-apprenti est adopté.

2002

Lancement de la campagne majeure de financement pour la relocalisation du Chic Resto Pop. Achat du presbytère et de l’église Saint-Mathias-Apôtre.

2003

Continuation de la campagne de financement du Chic Resto Pop. Restructuration physique et opérationnelle du Chic Resto Pop.

2004

Déménagement du Chic Resto Pop et intégration de toutes les équipes de travail dans un seul endroit. Premier repas servi à Saint-Mathias : le 23 août 2004. Reconnaissance de l’organisme par Emploi-Québec et adhésion au Collectif des entreprises d’insertion du Québec.

2005

Appropriation des nouveaux locaux par le personnel du Chic Resto Pop.

2006

Mise sur pied d’un comité de financement. Stabilisation du Chic Resto Pop dans ses acquis.

2007

Continuum des activités du Chic Resto Pop.

2008

Membre du Collectif des Entreprises d’insertion du Québec Instauration du site internet www.chicrestopop.com

2009

Accréditation du Chic Resto Pop comme entreprise d’insertion par Emploi-Québec Vingt-cinquième (25) anniversaire du Chic Resto Pop.

2010

Création de la page Facebook du Chic Resto Pop

En septembre, un nouveau service a pris forme. Le Chic Resto Pop a pris en charge la cafétéria d’un Centre d’éducation aux adultes : le Centre Marie-Médiatrice. Une cinquantaine de repas chauds y sont servis. Un compagnon a en charge la cuisine et des apprentis font un stage pour maitriser le métier. Ce sont de jeunes décrocheurs.

2011

Inauguration du nouveau service de restauration « Le Jubé »

2012

Un tout nouveau site internet est mis en chantier pour le Chic Resto Pop

2013

Inauguration du nouveau site internet du Chic Resto Pop

Chic Resto Pop - Restauration Responsable

Restaurant
socialement
responsable

3900, rue Adam
Montréal (Québec) H1W 3R1
Tél. : 514 521-4089

Administration

1500, av. d’Orléans
Montréal (Québec) H1W 3R1
Tél. : 514 521-4089
infos@chicrestopop.com

GRANDS PARTENAIRES

PARTENAIRES

CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE
DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX
DE L’EST-DE-L’ÎLE-DE-MONTRÉAL
(CIUSSS)

CLSC HOCHELAGA-MAISONNEUVE

SDC HOCHELAGA

CANTINE POUR TOUS

COLLECTIF DES ENTREPRISES
D’INSERTION

Back To Top